Lettre de Noël FEBIC 2016

establo

“…un enfant nous est né, un fils nous a été donné! Sur son épaule est le signe du pouvoir; son nom est proclamé: Conseiller-merveilleux, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix (Is 9:5)

Chers Membres, Amis et Bienfaiteurs de La Fédération Biblique Catholique,

Une fois de plus, nous nous préparons cette année à célébrer la présence de Dieu dans notre monde – présence que nous découvrons, ces jours-ci, enveloppée dans la douceur et les lumières des décorations de Noël.

Mais nous nous disposons à célébrer ce Noël dans un contexte marqué par la plus grande accumulation de conflits, de guerres et de tragédies humaines qu’ait connu toute l’histoire de l’humanité. Cette humanité qui semble crier plus fort que jamais, « Où est-il ton Dieu ? » (Ps 41,4). Et, de fait, c’est avec plus de force que jamais, que beaucoup s’obstinent à nier l’existence de Dieu, à ridiculiser la foi et vont même jusqu’à persécuter ceux qui la confessent.

Et nous, une fois de plus, nous présentons au monde un enfant pauvre, né dans une étable, au milieu d’animaux, et fils d’un couple d’immigrés. Et nous disons au monde que «ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion les sages; ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi, pour couvrir de confusion ce qui est fort; ce qui est d’origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n’est pas, voilà ce que Dieu a choisi, pour réduire à rien ce qui est» (1 Cor1, 27-28).

Logique du monde et logique de Dieu – en ces jours nous voyons combien ces deux logiques se sont éloignées l’une de l’autre, à quel point l’une est destructrice et combien l’autre est libératrice. L’oracle du prophète Amos paraît s’être accompli: « Voici venir des jours – oracle du Seigneur Dieu –, où j’enverrai la famine sur la terre; ce ne sera pas une faim de pain ni une soif d’eau, mais la faim et la soif d’entendre les paroles du Seigneur. On se traînera d’une mer à l’autre, marchant à l’aventure du nord au levant, pour chercher en tout lieu la parole du Seigneur, mais on ne la trouvera pas.» (Am 8, 11-12)

Mais Dieu ne nous a pas abandonnés, il ne reste pas silencieux – il nous accompagne et continue de nous parler. «Ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie» (1 Jn 1) … annonçons-le aux autres avec plus de force que jamais, portons-leur l’espérance, la Parole de Vie – la Parole qui s’est faite Vie, qui est venue habiter, et qui demeure vivante, parmi nous.

Joyeux Noël à tous!

P. Jan J. Stefanów, svd

CBF General Secretary

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s